L’hypocondrie, en finir avec la peur des maladies!

hypocondrieQu’est-ce que l’hypocondrie?

Catherine est accro aux médecins. Chaque semaine, elle consulte l’un ou l’autre des nombreux spécialistes qu’elle sollicite depuis fort longtemps. Elle vient la plupart du temps pour vérifier que son diagnostic à elle est exact. Elle connait parfaitement les différents sites de santé. Quand elle sent quelque chose, une sensation différente dans son corps, elle ne peut s’empêcher de se demander avec angoisse pourquoi elle ressent telle ou telle chose…Loin d’être un Malade Imaginaire, Catherine est malade de toutes les maladies.

L’hypocondriaque n’est pas un affabulateur, il ressent véritablement les maux dont il se plaint. Il souffre de cette hypervigilance concernant les sensations de son corps qui s’est installée à son insu. Si nous prenons le temps d’y prêter attention, notre corps est dans un état dynamique et fluctuant durant toute la journée. Il s’adapte à son environnement, a des sensations de froid, de chaud, régule (ou pas) son rythme respiratoire et cardiaque. Un hypocondriaque va sentir chacune de ces modifications avec intensité, va développer des sur interprétations et déclencher, du coup des symptômes issus de son anxiété.

Mécanismes de l’hypocondrie

Les pensées développées par l’hypocondriaque ont pour objet son corps et son état. Mais ces pensées sont particulières ; elles ont une nature obsessionnelle et tournent en boucle : « ce petit bouton, près de ma bouche, il n’était pas là hier… »; « je sens mon estomac, est-ce normal ? » ; « 

La préoccupation d’avoir une maladie s’accompagne parfois de rituels tels des lavages excessifs ou un comportement de vérification en rapport avec les préoccupations concernant la maladie ou la crainte de la propager à d’autres. Souvent, ces angoisses finissent par avoir un impact majeur sur les choix de vie des personnes hypocondriaques : on ne sort plus on ne mange plus ou on ne boit plus que ce qui est imaginé comme sans danger.

Dans la majeure partie des cas, ce qui est en jeu est l’angoisse et les stratégies que l’esprit a inventé pour la gérer. Souvent une maladie grave a existé dans la famille et a frappé l’esprit du patient. Du coup, quand lui-même est en situation de stress, quand la vie lui fait traverser des périodes troublées, alors l’angoisse se cristallise sur la santé.

Depuis peu, on parle également de cybercondrie, à savoir les craintes nourries par la consultation d’articles en ligne concernant la santé.

L’importance de traiter l’hypocondrie

Il est important de ne pas sous estimer les conséquence d’une pathologie qui peut sembler absurde à l’entourage des personnes qui en souffrent. Quand l’hypocondrie régente votre vie, vous hésitez à manger, à sortir, vous êtes obsédé par votre corps et tout devient un motif d’angoisse.

Une démarche thérapeutique efficace va se centrer sur les capacités à faire baisser l’angoisse. Acquérir une vision plus apaisée des situations qu’il traverse va permettre au patient de présenter des réactions moins intenses lorsqu’il est confronté à des situations

On va prendre soin d’identifier les pensées qui déclenchent ces angoisses liées au corps et permettre au patient de trouver d’autres moyens de se représenter les situations auxquelles il fait face.

Une thérapie de l’hypocondrie va se centrer sur le fait de changer les croyances du patient concernant la maladie et la santé. La gestion des angoisses liées aux symptômes va diminuer progressivement au fur et à mesure de la thérapie et, ainsi, le malade pourra progressivement s’habituer à faire face aux pensées obsessionnelles.



Psychologue EMDR Sophrologie Eva Marechal est Psychologue et Coach spécialisée dans les thérapies brèves (TCC, relaxation, hypnose, PNL, thérapie systémique, thérapie familiale). Elle exerce à Paris au 29 rue Dautancourt dans le XVIIème. (Consulter en cabinet: 01 42 26 40 27 / en ligne (webcam)) (80€ / 45min)


Article précédent
trichotillomanie

Vaincre la trichotillomanie! (l'arrachage de cheveux compulsif)

Des millions de personnes dans le monde souffrent de trichotillomanie. Ce problème génère souvent beaucoup ... Read more

Article suivant
dépersonnalisation déréalisation

La dépersonnalisation et la déréalisation: ce sentiment d'être absent de soi-même…

Dépersonnalisation / déréalisation : ne plus être soi C’est un jour comme les autres mais ... Read more

Les phobies d'impulsion, la peur de faire quelque chose de mal!
L'éreutophobie: vaincre la peur de rougir!

Laisser un commentaire