La dépersonnalisation et la déréalisation: ce sentiment d’être absent de soi-même…


dépersonnalisation déréalisation

Dépersonnalisation / déréalisation : ne plus être soi

C’est un jour comme les autres mais vous vous sentez d’un coup coupé de vos sensations. Vous avez soudainement l’impression de ne plus vous sentir relié à votre corps, d’être dans un monde dont vous vous sentez isolé. Ce qui vous donnait du plaisir autrefois, les souvenirs du passé, vous semblent faire partie d’une autre vie.

Pour les uns il s’agit d’une impression fugace, pour les autres cet état va se prolonger et devenir permanent. Ils sont selon l’expression d’ Isabelle Goc-Diaz, psychiatre et psychanalyste, « passagers du no man’s land. »

Il s’agit de la dépersonnalisation, un des symptômes fréquents de l’anxiété. Elle se caractérise par l’expérience prolongée ou récurrente d’un sentiment de détachement et d’une impression d’être devenu un observateur extérieur de son propre fonctionnement mental ou de son propre corps.
Mais ce qui est le plus troublant pour les personnes souffrant de ce trouble est de pouvoir malgré tout avoir conscience des symptômes tout en ne pouvant rien faire pour les éliminer.

Il faut souligner que la dépersonnalisation ne survient pas seulement lorsque l’on est affecté par un autre trouble mental, et qu’elle n’est pas directement associée à une prise de substances psychoactives ou psychotropes.

La déréalisation, autre manifestation de l’anxiété se caractérise par la modification de la perception de la réalité. «Comme s’il y avait un voile entre moi et la réalité », racontent les personnes souffrant de ce symptôme.

Alors que la déréalisation est une expérience subjective de sentiment d’irréalité ou d’étrangeté du monde extérieur, la dépersonnalisation est le sentiment d’irréalité ou d’étrangeté par rapport à soi-même, à son propre corps.

Quand ces manifestations sont de courte durée on parle de troubles de la dépersonnalisation / déréalisation ; si ces signes persistent on évoque un syndrome de dépersonnalisation/déréalisation.

Quelques explications sur la dépersonnalisation / déréalisation

L’ensemble des sensations physiques viennent du corps. La réalité que nous percevons (réalité à l’intérieur ou à l’extérieur de nous-mêmes) est soumise à la qualité de nos perceptions. La vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher sont nos moyens les plus sûrs pour connaître le monde et nous connaître nous-mêmes. MAIS, quand l’anxiété s’emmêle, nos chers alliés, nos 5 sens, se mettent à nous empêcher de vivre. La saturation de notre pensée et de notre corps par l’anxiété dérègle nos perceptions et provoque une rupture.

Un traumatisme, une exposition prolongée à un stress excessif ou encore une dépression peuvent être les déclencheurs de ces phénomènes. Nos sens nous trahissent, ils ne sont plus fiables. Beaucoup de personnes phobiques redoutent en effet de commencer à ressentir les sensations, signes avant – coureurs d’une montée de panique. Ces sensations physiques sont associées à un réflexe conditionné de peur : c’est ce que l’on nomme « phobie intéroceptive » : les sensations nous s’embrouillent, se confondent et installent un sentiment de panique !

Quelle prise en charge pour la dépersonnalisation / déréalisation ?

Tout d’abord, faire baisser le niveau d’angoisse : il s’agit dans un premier temps de permettre au patient de couper court au cercle particulièrement vicieux de la peur de la peur. Par la relaxation, par la respiration et toute autre technique psycho corporelle, le thérapeute va permettre au patient de faire baisser l’intensité de l’anxiété liée à ses symptômes.

Le thérapeute va ensuite chercher à déclencher les sensations physiques en séance pour apprendre au patient à les supporter sans angoisse, et à les maîtriser : on propose, par exemple, au patient d’hyper ventiler (respirer très rapidement et profondément pendant plusieurs minutes), on le fait tourner rapidement sur un fauteuil, on lui fait retrouver la qualité des sensations perdues : le goût, l’ouïe, l’odorat, le sens de l’équilibre seront progressivement sollicités et reprendront leur fonction initiale : nous permettre de jouir de la vie !

La dépersonnalisation  et la déréalisation  sont deux symptômes assez communs chez les gens qui souffrent d’anxiété (ou qui ont vécu un trauma). J’ajouterai même qu’ils figurent parmi les symptômes les plus effrayants. C’est probablement pour cette raison que peu de personnes évoquent la Dépersonnalisation  lors des entretiens ou même avec des proches. Imaginez une seconde que vous êtes coupé de vous-même, que vous observez le monde comme si vous visionniez un film, ou tout simplement que vous avez du mal à ressentir de l’amour pour vos proches…


Psychologue EMDR Sophrologie Eva Marechal est Psychologue et Coach spécialisée dans les thérapies brèves (TCC, relaxation, hypnose, PNL, thérapie systémique, thérapie familiale). Elle exerce à Paris au 29 rue Dautancourt dans le XVIIème. (Consulter en cabinet: 01 42 26 40 27 / en ligne (webcam)) (80€ / 45min)


 

Article précédent
hypocondrie

L'hypocondrie, en finir avec la peur des maladies!

Qu'est-ce que l'hypocondrie? Catherine est accro aux médecins. Chaque semaine, elle consulte l’un ou l’autre ... Read more

Article suivant
nouvelles thérapies

Osez les nouvelles thérapies (Interview de B. Lubszynski dans le magazine Management)

Merci à Olivier Bailly pour ce très bel article! Lisez le dossier complet publié sur ... Read more

3 réponses à “La dépersonnalisation et la déréalisation: ce sentiment d’être absent de soi-même…”

  1. Céline G. dit :

    [* Shield plugin marked this comment as « trash ». Reason: Test du Filtre Bot GASP (comment token failure) manqué *]
    Bonjour,

    Je pense que mon père souffre de ce trouble et j’ai moi-même vécu plusieurs fois ces phénomènes…
    Mon père est actuellement sur un lit d’hôpital depuis plusieurs jours pour des soucis cardiaques en parallèle. Il semble que peu de médecins soient au courant de cette pathologie.

    Comment faire prendre conscience au personnel médical de cette pathologie, sans être pris pour une illuminée ? Ces médecins sont très rationnels…

    En vous remerciant de votre compréhension.
    Bien cordialement.

  2. Canton dit :

    [* Shield plugin marked this comment as « trash ». Reason: Test du Filtre Bot GASP (comment token failure) manqué *]
    Bonjour je souffre de troubles qui ressemble à de la dépersonnalisation car après des recherches sur Internet j’en reconnais les symptômes. Les troubles sont apparus avec un malaise en présence de mon mari que je ne reconnaissais pas et auprès duquel je ressentais les symptômes. Puis ensuite je les ai ressenti même en étant seule. Je voudrais savoir quelles séances d’hypnose je dois faire ? De l’hypnose de relaxation ? Puis je faire de la méditation ? De la cohérence cardiaque ?. Je me demande si cela est dû à un traumatisme ou à quelque chose de physiologique. Quels éléments physiologique s peuvent provoquer ça ? J’ai commencé à ressentir ça en entrant en ménopause et en arrêta un traitement hormonal de la ménopause. Ét aussi alors que je souffre d’une douleur à la langue depuis 2 ans
    Je vous remercie par avance de votre aide. Je voudrais surtout savoir si l’hypnose pouvait m’aider.
    Cordialement
    Mme canton carmen

  3. Sandrine dit :

    [* Shield plugin marked this comment as « trash ». Reason: Test du Filtre Bot GASP (comment token failure) manqué *]
    Bonjour Eva,

    Je dois dire que ce texte m’a apaisé car, ayant vécu un traumatisme il y a 2 ans (j’ai pensé que j’allais mourir), j’ai depuis régulièrement des anxiétés (surtout depuis que j’ai arrêté les antidépresseurs).

    Et l’état que vous décrivez dans ce texte correspond complètement à l’état dans lequel je suis depuis 2 jours. Et, cercle vicieux, plus je ressens cet état, plus j’angoisse, car les sensations sont vraiment effrayantes.

    J’ai peur de retomber dans la dépression, mais c’est déjà un soulagement que de pouvoir mettre un mot sur son mal être.

    Merci

Laisser un commentaire