Un espace d'entraide pour tous

0
Nombre d'inscrits à la newsletter depuis juin 2018
Share:

Anxiete conseils  

 

 Slc
(@slc)
Nouveau membre
Inscription: Il y a 7 mois
Messages: 1
03/12/2018 6:58  

Bonjour à tous,
Je viens de découvrir à mes 35 ans les crises d’angoisse. Je vous raconte mon histoire mais aussi ce forum est une façon pr moi d’obtenir qques conseils.

Je suis un homme bien inséré dans la vie mais avec une enfance délicate j’y reviendrai plus tard. Jusqu’à cette semaine tout allait bien.
Depuis 1 semaine je me sens très mal suite à 2 traumatismes qui ont eu lieu ya 10 jours.
1/ J’ai fait une allergie assez choquante aux fruits de mer et j’ai fini aux urgences alors que je n’étais pas allergique avant…
2/ Le lendemain j’ai vu un ami à moi décéder en moto, j’étais sur les lieux de l’accident.
EN gros j’ai eu peur de mourir et e lendemain j’ai vu la mort… 🙁

Depuis ces 2 jours je me sentais pas bien du tout, gros stress ,j’avais du mal à dormir. Puis un jour un peu plus tard j’ai eu ce que l’on appelle des crises d’angoisse étant asthmatique ( bien contrôlé, je suis sportif motard etc…) je me suis dis que j’étais en crise d’asthme… mais non crise d’angoisse. Les symptomes étaient tellement similaires que j’y ai vraiment cru à une crise d’asthme. 😐

J’ai commencé à avoir des phobies et des obsessions comme la peur de faire un oeodeme de quinck suite à l’allergie « surprise » que j’ai eue. Du coup j’ai peur de manger…
J’ai commencé à avoir peur de faire des crises d’angoisse en public et je commençais à avoir des signes d’agoraphobie ❗

Suite à cela j’ai décidé de consulter un psychiatre (psychanalyste) qui au cours de ma première séance a mis à jour la relation compliquée que j’ai eue avec mon père qui était un homme glacial parfois violent et égoïste par ailleurs ma mère était qqun d’anxieux dont je pense avoir hérité cette particularité. J’aurais suite à ce choc développé une névrose phobique obsessionnelle avec pensees intrusives.

Il m’a mis sous citalopram en traitement de fond et lysanxia en cas de crise depuis 3 jours. Je ne ressens pas pour le moment du mieux. A priori il faut attendre plusieurs semaines.

Dans tous les cas j’ai qques questions ❓

1/ La psychanalyse peut elle m’aider je vois souvent une opposition avec le TCC. je pensais avoir fait le deuil de mon enfance cependant ça peut ressortir comme ça à l’age adulte ?
2/ J’ai peur de manger (peur d’une allergie surprise comme j’ai eue) et je fais des crises d’angoisse à chaque repas, ça me fait un peu flipper auriez vous une astuce pr contourner cette angoisse de la nourriture?
3/ La méditation ,le reiki, la kinésiologie peuvent elles aider?

Merci d’avance pour vos réponses et votre aide. 😉


Citer
(@serts)
Nouveau membre
Inscription: Il y a 5 mois
Messages: 1
12/02/2019 3:27  

Bonjour à toi,
je suis une adolescente âgée de 16 ans et je remarque une similarité de l’arrivé de ton anxiété dans ton témoignage par rapport à ce qui m’est arrivé.
Pour ma part tout ça a débuté lors d’une peur de mourir après avoir fumer du cannabis, une genre de mauvaise réaction allergique ou je ne sais pas trop quoi. Depuis, j’ai eu le droit a des attaques de stress, crise de tétanie, je me sentais molle, j’avais des membres qui deviennent engourdies, problèmes de respiration, il m’est même arrivé de ne pas dormir pendant quatre jours suite à une grosse crise, c’était invivable… Pour moi j’allais mourir de stress je ne savais pas ce qu’il m’arrivait, mon médecin traitant ne m’a pas fort éclairé sur le sujet, en parler a mes parents était impossible. J’étais seule dans mon état. A chaque crise, j’avais l’impression qu’on appuyait sur ma gorge et qu’elle gonflait, comme un eudeme…
Alors en traînant sur les forums en essayant de me rassurer, je me suis crue asthmatique, puis aussi hypocondriaque, j’avais aussi peur de manger car j’avais l’impression que çà coupait mon souffle, j’avais en fait peur de la mort, j’étais perdue, j’essayais de me rassurer mais d’un coté je voulais rester dans l’ignorance.
Tout ça c’est passé en septembre, maintenant,en février, sans l’aide de personne j’ai réussi à m’en sortir grâce au temps. A chaque crise, j’analysais qu’est ce qui la provoquais, a quel moment et j’essayais de la contrôler, au départ c’était un challenge, mais peu à peu on y arrive.
Je pense que l’enfance n’as rien a voir de gros dans cette histoire, les éléments déclencheur sont les traumatismes.
Mange saint et de la nourriture que tu as l’habitude de consommer pour te rassurer si il le faut en attendant, tu verras comment tu gères par la suite .
Ce qui m’as aidé sont les exercices de respirations, après chacun peut juger de ce qui marche pour son propre cas. Ou bien trouve une courte activité a reproduire lorsque tu fais une crise, comme un jeu sur téléphone, le résultat est bénéfique.

J’espère t’avoir aidé et rassuré.


RépondreCiter
(@noun_00)
Nouveau membre
Inscription: Il y a 5 mois
Messages: 2
24/02/2019 10:17  

Bonjour à toi,
tout d’abord je tiens à Souligner ces deux qualité :
d’une part tu es conscient d’une défaillance que tu souhaites améliorer ce qui est déjà un très bon point positif dans le chemin de la guérison et deuxièmement tu as ce courage et cette franchise de pouvoir te dévoiler , chercher des solutions et du soutien c’est pas donné à tout le monde surtout lorsque on vit des attaques de paniques ! C est une bonne chose et tu peux t en féliciter !
pour répondre à tes questions je vais faire un petit topo sur moi-même pour t’expliquer un petit peu mon expérience suite à une situation d’attentat j’ai développé quelques jours après une grosse crise de panique tremblement frissons du mal à parler conduite aux urgences à mon retour je pensais que c était terminé mais non Rebelotte nouvelle crise et j ai vite compris qu il fallait les maîtriser pour avancer .. trouver des remèdes ! trois mois d’arrêt de travail impossibilité d’aller faire les courses au restaurant quoi que ce soit alors que j’adorais sortir ma vie a complètement changé mais j’ai toujours eu à l’esprit de m’en sortir et j’ai tout tenté .. ce fut long je suis toujours anxieuse par moment mais je suis sorti du côté handicapant de la chose …
J ai fait de la demoka EMdr je trouve essentiel pour tout ce Qui est lié à un stress traumatique, tu as vécu la perte d’un de tes proches sous tes yeux je pense que tu pourrais t appuyer sur cette technique mon therme est dur mais c est vraiment ça accepté la situation ( comme la digérer) deuxièmement tout ce qui va être relaxation méditation j ai essayé mais je conseil surtout au quotidien méditation hypnose même sur YouTube Ou sur ce site il y a vraiment des des vidéos pour tous et je te conseille de regarder ce qui te conviendra le mieux en ce qui concerne les cachets ou les médicaments on appelle ça comme on veut pour ma part il faut vraiment les prendre en cas de gros gros secours il y a des herboriste dans différentes villes j’ai eu la chance où je vis de rencontrer un homme à l’écoute est très compétent c est bien plus sain..
Lire je ne suis vraiment pas une grande lectrice mais il y a tellement de beaux livres sur le développement personnel la confiance en soi et tout ce qui tourne autour de la gestion du stress et de l’anxiété que ça vaut vraiment la peine de plonger nez dedans pour son propre bien-être !! Pour moi je penseQue les crises d’angoisses se déclenche chez des personnes sensibles qui ont besoin d’un changement dans leur vie et c’est une opportunité pour se connecter à son moi profond nos valeurs et ce qu’on attend sincèrement dans la vie ça m’a permis de me poser certaines questions même au niveau professionnel je n’ai pas encore toutes les réponses mais je sais que je suis sur un chemin de changement je te conseillerais une dernière chose n’essaie pas de voir simplement le côté négatif de la chose car il y a des choses positives à en tirer comme le dit dans une de ses vidéos le psychologue ça nous apprendra sûrement à être plus calme par la suite .. pour ce qui est de la nourriture je n’ai pas eu le même problème que toi mais je pense que c’est encore un côté il y a un stress traumatique de la situation moi j’avais tellement peur de tomber de m’écrouler que j’avais toujours du sucre et de l eau sur moi il faut se rassurer manger équilibré la fierté de se faire à manger et le faire avec amour..
Être. conscient de ce que l’on fait de le vivre et de le faire avec plaisir et envie de prendre soin de soi dans tout ce qu’on fait et donc je dirais que ça passe par l’assiette forcément aussi, également n’ai pas peur soit confiant reste positif je te souhaite bonne chance et je souhaite sincèrement que tu es déjà soulagé U que ça ne serait tardé car tu en as la
Volonté …🙏


RépondreCiter
(@noun_00)
Nouveau membre
Inscription: Il y a 5 mois
Messages: 2
24/02/2019 10:28  

Ah oui je voulais te dire tu as 35 ans moi ça a commencé il y a trois ans et j’en ai 32 maintenant je pense qu’y a pas d’âge jen profite pour faire un petit coucou à la jeune fille qui s’en est très bien sortis comme une grande félicitations tu es très forte et courageuse un grand bravo !!!🎉 malheureusement y’a pas d’âge pour les crises d’angoisses c’est pas une question de maturité mais plus de sensibilité de mon point de vue et je voulais rajouter aussi que comme toiJ’ai eu une enfance difficile parents et Divorce compliqué.. rabaisser par mon père et malgré tout son amour il n’y a pas de livres pour être un bon parent enfin si mais quand on pense avoir la science infuse on ira pas le lire ! … donc peut-être que quelque part effectivement nous pouvons être plus vulnérables que la moyenne mais là où l’âge a son importance À mes yeux c’est que aujourd’hui c’est à toi que revient la responsabilité de nourrir ton propre bonheur Personne d’autre ne peut le faire à ta place 💪🙏 je sais qu’il y a des jours plus faciles que d’autres je vis les mêmes semaines lol mais voilà tu es sur la bonne voie continue comme ça …


RépondreCiter

Les psys qui animent ces forums

alexandra_osorio

Alexandra OSORIO

Psychologue-psychothérapeute

Sa pratique est centrée autour des Thérapies brèves (TCC, Hypnose clinique, relaxation, PNL, Thérapie systémique). Elle reçoit en consultations les adultes, les enfants, les adolescents.  (Tarif des consultations de 45 min : 80 €- étudiants 18-25 : 50€)

Benjamin Lubszynski - Thérapeute et Coach

Benjamin LUBSZYNSKI

Therapeute et coach fondateur du cabinet

Sa pratique est centrée autour des thérapies brèves (TCC, thérapie systémique, hypnose clinique _ approche éricksonienne, PNL, Gestalt Thérapie). Il reçoit en consultation les adultes. Il exerce à Paris depuis 15 ans.
( Tarif des consultations de  40 min : 100€  )

Forum

Eva MARECHAL

Psychologue-psychotherapeute coach

Spécialisée dans les thérapies brèves (TCC, hypnose, PNL, thérapie systémique, thérapie familiale), elle reçoit les adultes, les enfants, les adolescents. Elle est la référente du cabinet pour les TCA.
( Tarif des consultations de 45min : 80€ )

 
  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription