L’hypnose clinique et médicale, son utilité pour vous

Les professions médicales utilisant l’hypnose médicale et clinique.

Oncology_doctor_consults_with_patientAinsi il n’est pas rare désormais de voir des dentistes utiliser couramment l’hypnose médicale pour faciliter leur intervention, calmer l’anxiété de leurs patients et utiliser les vertus analgésiques de cette dernière afin de diminuer la sensibilité d’une dent. De nombreux kinés ont également compris que les courbatures, les nœuds, les tensions dans le dos et autres tracas courant de la vie étaient souvent dus au stress et qu’un accompagnement hypnotique pouvait être un moyen remarquable de faciliter leur travail et de le rendre plus pérenne. Des kinés qui travaillent sur le corps et la psyché en quelque sorte ! Les médecins anesthésistes suivent des formations de plus en plus poussées aux protocoles hypnotiques. Les dernières études en témoignent : les patients récupèrent plus vite après une anesthésie hypnotique qu’après une anesthésie médicamenteuse. Et en plus on évite les risques d’allergies… De manière générale pour aider leurs patients à arrêter le tabac ou tout simplement parce que le savoir-faire hypnotique va souvent de paire avec un accroissement du savoir-faire thérapeutique et de la qualité de la relation médecin/patient, de plus en plus de médecins se forment à l’hypnose éricksonnienne et c’est une excellente chose ! Renseignez-vous sur internet : les médecins urgentistes de différents samus se sont formés à l’hypnose médicale et clinique, qu’ils jugent comme un moyen efficace d’accompagner dans un premier temps les blessés pour diminuer leur sensation de peur et leur perception de la douleur.

L’hypnose médicale et clinique, entre Paris et la province, une évolution à deux vitesses.

Pardonnez mon enthousiasme mais il me semble que l’hypnose médicale et clinique n’en est qu’à ses balbutiements et qu’elle se prépare un très bel avenir dans le cadre des thérapies brèves bien sûr, mais aussi dans le milieu médical. Il est loin le temps où l’hypnose médicale et clinique était ghettoisée et stigmatisée, les médecins l’utilisent et l’apprécient, enfin, un large consensus semble s’être formé qui lui reconnaît son efficacité.
Il reste cependant dommage que cette progression de l’hypnose médicale et clinique se fasse à deux vitesses. L’inégalité entre Paris et le reste de la France est criante. Autant il est facile de trouver à Paris de bons praticiens ayant suivi une formation à l’hypnose éricksoniene autant il est difficile de trouver des formations à l’hypnose ou suffisamment de praticiens en province. De même suivre une thérapie brève axée autour de l’hypnose médicale et clinique ne s’avère pas aisée.
L’hypnose médicale et clinique progresse donc vite… mais à deux vitesses !

Benjamin Lubszynski est Thérapeute et Coach. Sa pratique est centrée autour des Thérapies brèves (TCC, Thérapie systémique, Hypnose clinique (approche éricksonienne), PNL, Gestalt Thérapie). Il exerce à Paris au 29 rue Dautancourt dans le XVIIème. (Consulter en cabinet: 01 42 26 40 27 / en ligne (webcam) ) (100€ / 40min)      
Article précédent
Charcot_experience_histeric-hipnotic

Comment choisir son hypnothérapeute

1. N’hésitez pas à changer d’hypnothérapeuthe ! Que vous entamiez une psychothérapie, un coaching, ou que ... Read more

Article suivant
699188879_7222965ad1_o

Arrêter de fumer grâce à l'hypnose

Pourquoi arrêter de fumer ? Est-ce vraiment nécessaire de vous rappeler l’intérêt d’un sevrage tabagique ? Votre ... Read more

Comment choisir son hypnothérapeute
Arrêter de fumer grâce à l'hypnose

Laisser un commentaire