Comment choisir son psy?

2000px-Greek_letter_psi_serif+sans.svgPsycho test, conseils psycho, émissions psycho… on ne dira jamais assez à quel point la psycho a envahi notre vie. Elle est partout la psycho : dans nos écrans, nos journaux, nos conversation… elle est partout la psycho mais au moment où on en a besoin, au moment où l’on a vraiment besoin d’aide, c’est comme si la psycho disparaissait et on se retrouve seul, démuni dans la recherche d’un psy. Le but de cette page est de vous faire économiser du temps et de la peine dans cette recherche, de vous fournir les infos dont vous avez besoin pour fixer votre choix. Vous découvrirez dans ces lignes les différents types de professionnel de la psycho qui existent et quelques conseils de prudence et de bon sens avant de vous lancer dans cette aventure que sera votre thérapie.

Quand consulter un professionnel de la psycho ?

A un moment, l’évidence s’impose : quelque chose ne va pas dans sa vie, on a lutté par ses propres moyens, mais là, on en peut plus et l’on sait que l’on a vraiment besoin d’une aide extérieure. Parce que l’on tourne en rond. Parce que l’on souffre trop. Parce quelque chose cloche dans son psychisme. Parce que l’on est décidé à changer. Mais pas seul cette fois.
A un moment l’évidence s’impose donc : « Il faut que je vois un psy. »
On a beau savoir que cette décision est la bonne, on la portera un moment comme un secret honteux. « Il faut que je vois un psy. » Les premiers gestes sont lents à se mettre en place, on hésite, est-ce vraiment nécessaire ? Un psy c’est pour les fous c’est bien connu. N’est on pas assez fort pour s’occuper seul de son psychisme ? Bonne excuse pour reporter la décision un peu plus. Jusqu’à ce que la pression soit trop forte, car on sait qu’on a besoin de l’aide d’un professionnel et qu’on consulte les pages jaunes, internet ou le réseau d’amis à la recherche d’un psy et de toutes les infos nécessaires. Le premier coup de fil prend souvent des jours. On ne sait pas pourquoi on est souvent honteux de voir un psy. On se sent faible, minable. Mais on le passe ce coup de fil. Et commence alors le premier pas dans l’univers de la psycho. La rencontre avec un professionnel disponible pour vous aider, compétent pour vous aider à faire évoluer votre psychisme.

Qu’est-ce qu’un psy exactement ?

Quand on parle de psy : on pense tout de suite à la psychanalyse, à Freud, au silence du divan. Il faut dire que la psychanalyse s’est taillée un beau monopole dans l’imaginaire de la psy. Quand on voit un psy pour la première fois on se tourne le plus souvent vers l’un des disciples de la psychanalyse. Or la psychanalyse n’est pas une psychothérapie (cf. articles : psychanalyse, psychanalyste), son but n’est pas d’effacer la douleur le plus rapidement, son but est l’exploration de l’enfance, de l’inconscient, du psychisme en général, pour en comprendre la constitution et en défaire sur le long terme, c’est-à-dire sur plusieurs années, les principaux nœuds. La psychanalyse est plus une quête, une recherche personnelle sur la voix de son psychisme, et si la guérison vient, « elle viendra en sus » comme le disait lui-même Lacan.
Alors si la psychanalyse n’est pas le type de psy que l’on recherche ? Vers quel psy, quel professionnel de la psycho, se tourner ?
Psychiatre, psychologue ou psychothérapeute ? Quel professionnel de la psycho choisir ? Il y a trop de choix, trop d’infos et donc beaucoup de confusions.

Quel type de psy est le psychiatre ?

Un psychiatre est avant tout un médecin. En s’entretenant avec vous il va poser un diagnostic et étiqueter la souffrance de votre psychisme sous l’appellation d’une pathologie. A partir de ça il va déterminer une médication la plus adaptée. Si les psychiatres sont remboursés par la sécurité sociale et s’ils sont le seul recours pour les pathologies lourdes (tendances suicidaires, dépressions profondes, schizophrénie, maniaco-dépression…) en revanche ils ne sont que rarement formés à la psychothérapie, c’est-à-dire aux techniques de changement (Hypnose, thérapies brèves, PNL), alternatives efficaces aux médicaments que d’autres professionnel de la psycho maîtrisent.

Quel type de psy est le psychologue ?

Le psychologue a suivi un longue et sérieuse formation théorique à la psychologie. Il est le plus souvent diplômé de l’université mais aussi d’écoles privées. Il a un niveau bac+5 et s’est spécialisé après le bac dans la psycho. A l’instar, du psychiatre, il n’est pas forcément formé à la psychothérapie pratique. S’il y est formé ce sera le plus souvent dans le cadre professionnel de la psychanalyse (qui n’est pas une psychothérapie à proprement parler) ou des thérapies cognitives et comportementales. Pour info, seule une petite partie des élèves en psycho rejoindrons la psycho clinique, c’est-à-dire l’exercice pratique de leur métier avec des patients dans le cadre d’un cabinet ou d’un hôpital. Les autres utiliseront leurs connaissance théoriques du psychisme pour venir grossir les rangs des Ressources Humaines, de la Recherche et d’autres domaines.

Quel type de psy est le psychothérapeute ?

Un psychothérapeute est un professionnel qui, excusez la palissade, a été formé à la psychothérapie. Il possède le plus souvent la maîtrise de plusieurs modèles thérapeutiques (PNL, Hypnose, analyse transactionnelle ou autres…) qu’il utilise de manière stratégique avec ses patients. Médecins, kinés, coachs, professionnels de la santé, parfois psychologues, les profils sont nombreux de ceux qui mettent en exergue l’efficacité de leur pratique thérapeutique.

Quelques conseils pour choisir votre psy !

Le pire comme le meilleur. Voilà ce que vous trouverez en consultant un professionnel de la psycho. Peu importe le type de psy d’ailleurs : psychothérapeute, psychanalyste, psychiatre, ou psychologue…vous en croiserez de très bon… vous en croiserez de très mauvais… vous en croiserez qui vous correspondront à 100% et d’autres pas du tout !
Alors laissez-moi vous donner quelques conseils de prudence en tant que psy. Choisissez si possible un psy qui vous a été recommandé. Quand vous l’avez au téléphone n’hésitez pas à lui demander des détails sur sa formation, les techniques qu’il emploie, l’horizon thérapeutique qu’il se donne pour soigner votre type de problème, ses tarifs, la durée de ses séances. Tout cela à de l’importance et il s’il vous répond ce sera un gage de confiance ! Prenez un premier rendez-vous. Et s’il ne vous convient pas, quelle que soit la raison : changez de psy ! Il ne faut pas hésiter à consulter plusieurs professionnels de la psycho avant de choisir celui qui vous ira.
Pour être direct et pragmatique en tant que professionnel de la psycho, mon principe est le suivant : une psychothérapie doit être « rentable ». Vous investissez votre argent, votre temps, vos espoirs et votre souffrance alors exigez en retour des résultats. Et si les changements dans votre psychisme tardent trop, si le contact ne passe pas, si la confiance n’est pas au rendez-vous : changez de psy ! Votre bonheur est trop important pour perdre son temps.

 

Benjamin Lubszynski est Thérapeute et Coach. Sa pratique est centrée autour des Thérapies brèves (TCC, Thérapie systémique, Hypnose clinique (approche éricksonienne), PNL, Gestalt Thérapie). Il exerce à Paris au 29 rue Dautancourt dans le XVIIème. (Consulter en cabinet: 01 42 26 40 27 / en ligne (webcam) ) (100€ / 40min)      
Psychologue EMDR Sophrologie Eva Marechal est Psychologue et Coach spécialisée dans les thérapies brèves (TCC, relaxation, hypnose, PNL, thérapie systémique, thérapie familiale). Elle exerce à Paris au 29 rue Dautancourt dans le XVIIème. (Consulter en cabinet: 01 42 26 40 27 / en ligne (webcam)) (80€ / 45min)
Photo Aude Vanhove Aude VANHOVE est psychologue et coach. Sa pratique est centrée autours des Thérapies brèves (TCC, EMDR, Hypnose clinique, PNL, Thérapie systémique). Elle exerce à Paris au 29 rue Dautancourt dans le XVIIème. (Consulter en cabinet: 01 42 26 40 27 / en ligne (webcam) ) (80€ / 45 min)